Carnet de route

Stage Groupe Espoir Escalade Occitanie

Le 28/10/2020 par BLANIE Paul

Compte rendu du stage en Espagne du 28 octobre au 1er novembre avec le Groupe Espoir Escalade Occitanie.

 

Le stage s’est déroulé en Espagne entre La Pobla de Segur et Villanova de Meià. Nous étions 5 jeunes (Justine, Armand, Loïc, Elie et Paul) et 2 encadrants diplômés d’État : Nathan et Nigel.

Lors de ce stage, Nous avons fait de la couenne, des grandes voies et certains on fait du terrain d’aventure. Du fait du petit comité nous avons eu la chance d’approfondir nos connaissances avec des cours presque particuliers et nous avons aussi renforcé les liens du groupe et la cohésion.

 

Mercredi 28 octobre :

Premier jour du stage que nous attendions avec impatience. Après 3h de route et une escale à Gourdan-Polignan pour récupérer Paul et faire les courses nécessaires pour le voyage le groupe s’arrête sur le parking de la falaise da Collegats sur la commune de La Pobla de Segur. Nous avons pris une petite heure pour se reposer du trajet et pique-niquer. Ensuite, nous sommes partis sur le secteur Sector Cine. Nous avons découvert une nouvelle grimpe sur du conglomérat car la majorité d’entre-nous n’avait jamais grimpé sur ce type de rocher.  Ce fut une bonne occasion pour reprendre confiance et voir notre forme du moment. Nous avons donc essayer quelques voies d’échauffement pour se familiariser avec le rocher et nous avons ensuite continuer dans des voies plus dures entre 6b+ et 7a. La fatigue s’est vite fait sentir car ce type de falaise est très exigeant.

Le soir nous sommes allés dormir en bivouac sur le bord du lac de La Pobla de Segur. Une fois les tantes installées, nous avons fait le repas, débriefé la journée et nous avons appelés le père de Nathan pour être tenu informé des annonces faites par le président concernant les restrictions à venir en France.

 

Jeudi 29 octobre :

Après le rangement du campement de la nuit, nous avons pris la route direction Villanova de Meià pour faire de la grande voie sur une falaise majeure. Une fois sur le parking de la falaise, nous avons pris notre petit déjeuné, nous avons préparés nos affaire et nous avons repérés les vois que nous avions choisies sur la falaise. 2 grandes voies pour 3 cordées sur le secteur de la Roca Dels Arcs.

La première voie, située dans le sous-secteur de Lleida s’appelle Tierra de Nadie. Cette voie de 175m équipée est cotée 6b+. C’est celle des cordées de Nathan-Justine et Loïc-Paul. La première longueur est déjà une surprise car elle est cotée 4+ et ressembles plus à du 5+… Le début de la deuxième longueur (6a) est une traversée suivie d’un passage typé bloc. C’est bien équipé mais ce départ nous a usé au niveau physique comme mental. La troisième longueur est cotée 6b+ et c’est Nathan qui s’élance en premier. Une fois au relais nous avons été contraints de redescendre suite à une accident qui est survenu dans la cordée de l’autre grande voie.

La deuxième voie, dans le sous-secteur de Montse Pueyo s’appelle Bàmbol. Cette voie est en terrain d’aventure cela signifie qu’il n’y a aucun point d’assurage fixe dans la voir et que c’est au grimpeur de poser lui-même ses points de protection avec des sangles sur des arbres ou encore des coinceurs dans des fissures. Cette voie est cotée ED- (6b/a2+ max – 6a obligatoire). La première longueur effectuée par la cordée de Nigel-Armand-Élie s’est passée dans la bonne humeur. Dans la deuxième longueur, Élie (second de cordée) a attrapé une « prise tiroir » (prise qui s’arrache de la paroi quand on la prend). Cette prise est tombée sur son pouce et Armand qui suivait Élie l’a vu de près mais rien de grave à signaler. Pour la 3ème longueur, Armand est parti en tête car la cotation annonçait 6a. Peu avant la fin de sa longueur, Armand est tombé. Dans sa chute, il arracha un friends ce qui entraina un vol plus long d’environ 20 mètres. Au final, Armand s’est retrouvé à faire un balancier sous un toit de 5 mètres d’avancée.

Nigel devait donc intervenir car Armand, même s’il n’était pas blessé, ne pouvais pas se sortir de la situation seul. Nigel a donc lancé un nœud « patate » afin de sécuriser Armand car nous avons eu peur que la corde soit abimée. Une fois en sécurité sur le relai, la cordée à décidé de redescendre et de laisser le matériel dans la voie. Les deux autres cordée qui étaient bien secouées sont aussi descendues.

Une fois en bas des voies, nous nous sommes rassemblés et nous avons rangé le matériel tout en échangeant sur ce qui venait de se passer. Nous avons finalement regagné les voitures et avons pris la direction de l’ermitage où nous avons passé la nuit après un débriefing de la journée et un repas collectif bien mérité.

 

Vendredi 30 octobre :

Pour se remettre des émotions de la veille, nous avons décidé de faire de la couenne sur le secteur de Lo Pelat au fond du Pilar Del Segre. Le chemin d’approche est un peu chaotique mais les voitures tiennent le coup jusqu’au parking. Suite à ça, la marche d’approche est facile et permet de se rendre sur le site dans la joie et avec une motivation grandissante. Une fois au pied de la falaise nous sommes impressionnés par la beauté du rocher. Nous repérons des voies faciles dans lesquelles nous grimpons la matinée et en début d’après-midi. En regardant le topo nous nous sommes pris d’envie par une voie en 7a qui a l’air magnifique. On décide d’en faire le projet de l’après-midi. Nathan s’élance en premier puis Paul, Justine, Elie et enfin Nigel.

En fin d’après-midi on retourne à l’ermitage où l’on fait un point sur ce qui s’est passé dans la journée, on mange, on rigole et on va se coucher pour être en forme le lendemain.

 

Samedi 31 octobre :

Pour l’avant-dernier jour, nous retournons en grande voies équipées pour ne pas rester sur une mauvaise note suite à la journée de jeudi. Nous retournons sur le secteur de la Roca Dels Arcs mais sur le secteur « Camel ». Les grandes voies que nous avons choisies sont « tranquilles » pour se faire plaisir : Necronomicon et A Donde vas Vicente sont cotées 6a et font 130 et 140 mètres. Nous choisissons de prendre quelques friends et un peu de matériel de terrain d’aventure pour se remettre en confiance et approfondir notre pratique en pose de matériel. Ce matériel ne fut pas de trop… en effet, les « voies équipées » ne ressemblent pas à du rocher école : des points tous les 6 mètres et parfois plus, un relai sur arbre que nous avons dû confectionner et la dernière longueur en 4+ qui n’avait qu’un seul point. En fin de compte le matériel supplémentaire que l’on avait pris nous a réellement servi dans toutes les longueurs et je suis bien content de l’avoir pris car le soutiens moral fait du bien dans certaines situations…

La descente de la falaise s’est faite à pieds par un sentier raide et glissant. Nous sommes retournés à notre repère : l’ermitage où nous avons ouvert quelques blocs sur la chapelle en pierre afin de finir la journée de façon conviviale. Fin de la journée autour d’un repas fait en collectivité et enfin repos !

 

Dimanche 1er novembre :

Comme le planning était serré entre le couvre-feu de retour et le temps de trajet, nous sommes restés à l’ermitage pour faire un point théorique pendant la matinée. Dès que tout fut rangé et les estomacs pleins, nous nous sommes attaqués au manipulations : triangulations sur friends, réchap en moulinette et en rappel, simulation de rupture de point pour comprendre l’effet du machard, révision des mouflages (simples et mariner double).

A midi nous avons mangé notre pique-nique. Ensuite nous avons débriefé la journée et le stage dans son intégralité pour enfin finir sur nos envies pour les prochains stages et des perspectives du groupe. Après que chacun ai exposé son avis ce fut le moment le la photo incontournable qui marque la fin du stage. Nous sommes ensuite partis en nous divisant entres les deux voitures pour déposer des personnes en chemin avec deux routes différentes.

 

 

Pour conclure, je dirai que ce stage fut très riche. Riche en apprentissage de manipulations en tout genre. Riche d’émotions entre les aventures du groupe et la cohésion toujours plus forte et l’amitié qui nous uni. Riche en escalade : grande voies équipées, terrain d’aventure, du dur et du plaisir. Ces stages nous marques de bon souvenirs et d’autres qui nous laissent des leçons mais ainsi on devient tous plus performant et meilleur dans la passion que nous partageons tous ensemble.

Le groupe est aussi une aventure humaine dans laquelle chacun à apprendre sur les autres et sur lui-même. C’est une aventure qui nous marques en évolutions personnelles et qui nous fait grandir mais surtout dans laquelle on vit les moments à fond ensemble, on se soutiens, on rit mais surtout on prend du plaisir.

CR. Paul BLANIE







CLUB ALPIN FRANCAIS COMMINGES
71, AVENUE DE L'ISLE
31800  SAINT GAUDENS
Contactez-nous
Tél. 06 81 59 85 05
Permanences :
Jeudi soir 19h30-21h30
Agenda