Carnet de route

Sortie :  pic d'Aubas ou Bacanère du 09/02/2017

Le 09/02/2017 par Yves COSTES

800m, qu'il avait dit le chef ! En fait, nous en avons compté 1200 bien tassé !

Après un défilé de tempêtes qui a duré presque une semaine (D'abord,vendredi Kurt, samedi 

Leiv, dimanche Marcel et mardi, je ne sais plus), il fallait profiter du soleil revenu.

Nous sommes donc montés au col de Barège depuis le col du Portilhon (remarquez l'orthographe Catalane, puisque nous sommes arrivés par le Val d'Aran). La piste est vraiment interminable et glaciale sur le versant Nord. Nous accueillons le soleil en nous arrêtant pour picorer quelques graines et boire un boisson chaude. Le col de Barège et la croupe qui mène au Pic d'Aubas ont été pelés par le vent . Partout apparaissent des buissons et des touffes d'herbe entourés de plaques de glace. Nous nous dirigeons sans hésitation vers le Plan de La Serre, qui est bien enneigé. La trace est promptement déroulée dans trente centimètres de fraîche et nous atteignons la crête puis le sommet lui-même. Tous les sommets de haute altitude sont crépis de neige et pas un rocher ne dépasse. nous descendons rapidement dans une poudreuse, d'abord très légère puis plus lourde vers le bas car le soleil chauffe déjà.

Après un frugal casse-croûte au pied de la cabane, nous repartons vers le pic d'Aubas. Bien qu'il ait été raclé par le vent, Joël nous promet de nous trouver une belle descente. Dès le début de notre deuxième montée, Jérôme se retourne souvent vers nos traces du matin et semble regretter la belle couche du Plan de la Serre. Puis, n'y tenant plus, il fait demi-tour en disant : "Je retourne là-bas ! ça doit être meilleurs...". nous le laissons partir et finissons notre ascension du Pic d'Aubas.

Les peaux sont enlevées et Joël nous entraîne dans une de ces combes dont il a le secret. Ici, le soleil a moins chauffé et nous enchaînons les virages sur une pente peu raide mais très agréable. Nous descendons ainsi vers le vallon de Pale Barrade et nous retrouvons plus bas que le col de Barège. Il faut donc "repeauter" et remonter un peu mais cela en valait la peine. Nous retrouvons Jérôme au col et entamons la descente sans problème sur la piste forestière. A seize heures, nous sommes revenus au col du Portillon...

Nous étions cinq : Joêl nous encadrait, Jérôme nous faisait de temps en temps la trace, Maryse était notre caution féminine, Sylvain nous a photographié et Yves était le narrateur.

Photothèque : ICI







CLUB ALPIN FRANCAIS COMMINGES
GYMNASE DU PILAT
BP 70162
31804  SAINT GAUDENS CEDEX
Contactez-nous
Tél. 05 61 89 77 67
Permanences :
Jeudi soir 18h30-21h30
Activités du club
Agenda