Carnet de route

CAVALLERS

Sortie :  Caballers du 10/11/2009

Le 11/09/2016 par Yves COSTES

Cavallers

 

Le lac de Cavallers est une retenue artificielle aux portes du Parc National des Aïguas Tortes-Encantats. Il est entouré d'immenses et innombrables plaques de granite façonnées, modelées et polies par les glaciers pendant des millions d'années, et qui offrent aux grimpeurs un terrain de jeu sans limites.

Lorsque l'été affiche ses plus hautes températures, quoi de mieux que d'aller en altitude pour grimper au frais, et pourquoi ne pas y passer tout le ouiquende ?

Samedi, nous sommes donc partis à Cavallers, trois jeunes et trois vieux, c'est à dire trois moins de trente ans et trois plus de cinquante ans… ou soixante.

En fin de matinée, nous garons nos voitures sur le parking et nous décidons d'aller essayer les dalles de « La Kanala » pour nous mettre en jambes. Il faut, en fait, trouver des secteurs qui peuvent satisfaire tout le monde car nos niveaux individuels sont très disparates . C'est ainsi que nous avons pu trouver quelques voies de IV/IV+ voisinant avec des lignes de 6a/6b . Les dalles très couchées, ne nous font pas mal aux doigts mais demandent un fin jeu de pieds et une attention soutenue.

Dans l'après-midi, nous montons à « la Plaka-Tuka », une dalle craquelée, assez verticale où chacun trouve son bonheur le long de voies équipée « tout-inox ».

En fin d'après-midi nous redescendons pour chercher un coin de bivouac. Nous avons repéré une prairie au bord du torrent en contre-bas de la route où des fourgons ont déjà pris place. Mais après un essai, nous renonçons à y descendre car le chemin d'accès est vraiment défoncé… Nous partons donc sur la rive opposée où une aire de pique-nique nous tend les bras.  Les tentes sont montées prestement et le réchaud ronronne. Au menu : potage et pâtes à la Bolognaise . Nous finissons à la nuit noire et la vaisselle attendra demain…

Le lever se fait vers huit heures et nous savourons le petit déjeuner aux premiers rayons de soleil. Il faut ensuite tout ranger, puis nous pensons à grimper. Nous avons repéré la veille, une voie de quatre longueurs, tout près de là : « la Trompa del Elefante ». Elle commence par une dalle en 6a, très redressée puis une succession de ressauts en 5/5+.  Le rocher est propre, l'équipement irréprochable et la météo idéale. Si j'ajoute que la marche d'approche  est juste assez longue pour l'échauffement, sans trop nous fatiguer, l'on conviendra que la journée s'annonce plutôt bien.

Thibaud grimpe avec Pascaline et Mireille puis Lionel avec Nadine et Yves. Si la première longueur donne un peu de fil à retordre sur un rocher compact et un peu lichenneux, les suivantes se succèdent, plus amusantes et plus surprenantes les unes que les autres.

Enfin nous nous retrouvons tous en haut, à la mi-journée, avant d'affronter la descente dans un ravin encombré d'arbres et de végétation dense.

Ce site que nous connaissions déjà un peu, offre des possibilités innombrables dans tous les niveaux et dans tous les styles de grimpe : des dalles, de la fissure, des surplombs, des dièdres, tout ce que le granite peut présenter à son catalogue. Les voies de plusieurs longueurs sont nombreuses et d'accès plus ou moins long  et un topo-guide couvre le coin avec des renseignements exhaustifs et précis, des croquis clairs et des photos de qualité. Inutile de préciser qu'il est signé « Luis Alfonso »...

CLUB ALPIN FRANCAIS COMMINGES
GYMNASE DU PILAT
BP 70162
31804  SAINT GAUDENS CEDEX
Contactez-nous
Tél. 05 61 89 77 67 ou 06 42 77 82 85
Permanences :
Mardi soir 19h30-21h30
Agenda